La bouffe à Venise – s’alimenter sans se ruiner.

La dolce vitaLa dolce vita
La dolce vita

La dolce vita

Une des inquiétudes que j’avais à Venise c’est l’alimentation. Peur de se faire rouler et bien manger et se faire rouler et mal manger, le choix semblait entre les deux, mais ce n’est pas tout à fait le cas. À ma première visite en Italie, un Romain avec qui je prenais un verre dans le quartier San Lorenzo (quartier universitaire) m’a dit : si tu veux bien manger pour pas cher à Rome, tu prends la première place devant une église, tu regarde les touristes se faire rouler, tu prends la première petite rue et tu va au resto qui n’est pas sur une place. À Venise c’est pas mal le même principe, déjeuner sur le Grand Canal, pire, à côté du Rialto vous coûte au minimum 20€ à 25€ à l’eau claire. Le pire c’est que ça va du très bon a l’infecte pour le même prix.

 


Insalata mista

De l’infecte au succulent

Quoique je susse tout ça (ironie), je me suis fait prendre un soir, après avoir passé ma journée au Lido, j’arrive vers 20h30 et les choix étaient limités aux restaurants plus dispendieux ou aux attrapes touristes sur le bord de l’eau… j’ai dû faire un choix et pour 29 €, j’ai eu droit à un petit pain mou américain, une insalata à base de iceberg, un demi de rouge plus que douteux est un carbonara avec le gout d’ail germé en trop grande quantité… pas de pâtes mais d’ails évidemment. Ouch… De la Iceberg au pays de l’arugula! Je ne me suis pas fait prendre deux fois… D’ailleurs dans ces circonstances, pour 20€ de plus je pouvais festoyer à deux pas de là… quelques fois faut savoir ajuster son budget.

J’ai par contre bien mangé avec un verre de vin pour 15-16€ au Lido et à Murano et dans les endroits loin du Grand Canal. Repéré les petits snacks bar de quartier, j’ai été quelques fois au snack Bar Torino pour le dîner (déjeuner) : une assiette de cannelloni respectable avec un verre de vin de pays pour 10€ … pour le midi c’est super et les gens étaient sympathiques, même si sur Trip Advisor certains disent le contraire… je pense personnellement qu’on obtient les sourires que l’on donne… a mon humble avis. Le Snack Bar Torino se trouve au Campo San Luca.

Photos of Campo San Luca, Venice
This photo of Campo San Luca is courtesy of TripAdvisor

LA question: tips ou pas tips! En Italie le pourboire a été longtemps considéré comme une insulte par les camerieri (serveurs), particulièrement dans les trattorias familiales. En donnant du pourboire vous disiez plus ou moins aux camerieri que son travail était mal rémunéré et au patron qu’il était radin. La fierté des Italiens c’est pas mal amenuisée avec la crise en Europe depuis quelques années surtout au nord habituer au tourisme. Bref… le pourboire est théoriquement inclus mais un 8 à 10% est grandement apprécié et presque de mise, certains restaurants indiquent clairement que le service est inclus, à vous de voir si le service est très bon et cordial pour laisser quelques Euro..

Vous ne devez pas appliquer la règle de pourboire que vous avez chez vous de façon systématique en voyage . Par exemple au Canada le pourboire n’est pas inclus, le salaire minimum pour les salariés au pourboire est plus bas, alors il est suggéré de laisser 15% du montant avant la taxe au serveur (se), de plus l’employer en restauration au Québec se voit automatiquement imposé sur une tranche de 8% du pourboire même si le client a laissé 0.00$. ***On ne laisse pas de pourboire dans une chaine de restauration rapide, ils ont le salaire minimum régulier et plus (environ 1.50$ de plus l’heure), quoique chez McDonald’s  ça fini dans la boîte de dons pour la fondation du manoir du même nom, devant la caisse alors pourquoi ne pas le mettre directement.

À mes premiers voyages j’avais la mauvaise habitude de donner 15%, partout, comme chez nous. Je me trouvais radin de laisser 10% ou rien du tout et dans certains cas cela pouvait causer des malaises, le restaurateur ne comprenant pas que c’était une appréciation allant même le refuser…malaise, remettre penaud 2€ dans sa poche. Alors quand je suis ailleurs, j’utilise mon jugement et je m’informe sur les us et coutumes!

painLe prix du couvert et du pain (Coperto). En Italie beaucoup sinon la plupart des restaurants ont « il Prezzo di coperto » ou simplement « coperto » (le prix du couvert) où pane e corpeto (pain et couvert). Cela consiste à payer votre place et le pain et ce n’est PAS le pourboire, le montant va au restaurateur. Le prix varie entre 1€ et 6€ par personne, cela dépend du type de restaurant et évidemment les endroits bucoliques ont un prix, prendre un repas sur la place St-Marc doit être calculé comme une activité dispendieuse! Et ce n’est pas nécessairement une arnaque! Le prix du coperto est à 90% du temps indiqué sur le menu ou sur l’ardoise, autrement demandez : « Quanto è il Prezzo del coperto » ou allez ailleurs. Plus vous vous éloignez des sites touristiques, plus vous verrez la mention « NO COPERTO – PRICE ALL INCLUDE »… Morale: ne faites pas de scène et payé ou amené votre lunch… c’est juste comme ça… a Rome ont fait comme les Romains.

Acqua San BenedettoL’arnaque du plat d’olives et de l’eau pétillante. Est-ce vraiment une arnaque? Dans les grands restaurants il y a sous-entendu que si vous pouvez payer 65€ par couvert vous pouvez en payer 75. Peu importe la classe de resto, hehe, il faut savoir refuser… je répète, il faut savoir refuser. Ce qu’on vous amène à table et que vous n’avez pas demandé et bien vous risquer de le payer à moins que l’on vous assure que c’est gratuit. Apprenez cette phrase comme vous avez appris à dire « grazie » : levez légèrement la main et dite « comme costa? » et ensuite dite poliment « no grazie mille » si vous n’en voulez pas. Quelquefois piqués dans leur orgueil ils vont vous la servir gracieusement pour ne pas perdre la face, si vous voulez ajouter au malaise pour avoir droit à un rictus qui se veut un sourire: « Non eravate obbligare, grazie mille ». Même au Canada et en France, faire ouvrir une bouteille de San Pellegrino qui est déjà sur la table n’est pas gratuit… alors pensez-y. Si vous désirez prendre ce qu’on vous offre, au minimum informez-vous du prix et dite ensuite un simple: « si grazie mille » on vous répondra « prego » (Bienvenue ou de rien ou avec plaisir). Une bouteille d’eau gazéifiée ne devrait pas dépasser 4€ et pour les olives?… Le jugement! 8€ pour 6 olives… c’est cher le noyau.

Voir aussi :

LES PRIX – VAPORETTO, MUSÉE, TOILETTE

VENISE – LE TRANSPORT… VOS PIEDS ET LE VAPORETTO

La baignade à Venise? Oui ça se peut!